ÉTAT D'URGENCE POÉLITIQUE *

 

En 2016, dans un monde qui perd pied et qui abandonne la nuance et la complexité au profit d'un absolutisme économique et financier, penser la médiation du théâtre jeune public devient pour la compagnie La Petite Fabrique un acte nécessaire pour donner des occasions d'appréhender et de comprendre les grandes questions qui fondent notre humanité. Un acte indispensable même, pour créer et investir, en s'appuyant sur la parole des artistes, des espaces ouverts à tous dans lesquels se défendront toujours l'émancipation de l'imaginaire, du sensible, de la pensée et du vivant. Des espaces à habiter poétiquement.

Depuis ses débuts, Betty Heurtebise s'engage pour chacune de ses créations dans la recherche de textes qui questionnent notre rapport au monde à tous, adultes comme enfants. Elle réunit autour d'elle un collectif de créateurs (lumière, son, musique, vidéo, scénographie…) qui permet aux spectateurs d'entrer dans une vision globale et transversale de sa parole artistique.

L'acte de création ne se limite pas au moment de la découverte du spectacle. L'équipe de La petite Fabrique développe une réflexion créative autour de l'accompagnement de chaque mise en scène. Le geste de médiation doit prolonger le propos artistique pour créer une résonance avec le quotidien du spectateur.

Depuis 2014, elle crée un binôme avec Aurélie Armellini, doctorante en arts du spectacle qui mène une recherche sur une approche philosophique de la transmission du théâtre jeune public. Les dispositifs de médiation de chaque spectacle naissent aux prémisses de la création dans une collaboration artistique entre Betty Heurtebise et Aurélie Armellini.

 

Les parcours d'accompagnement proposés autour de chaque spectacle s'articulent aujourd'hui autour de deux grands axes :

- Théâtre et Philosophie

- Découverte du répertoire de théâtre contemporain pour la jeunesse

 

 

* E. Cormann, À quoi sert le théâtre ?