CELLE QUI (TITRE PROVISOIRE)

Texte d'Aurore Jacob, mise en scène Betty Heurtebise

NOTE D'INTENTION

Antigone regagne à pied la ville qui fait un crime de ce qui n’est qu’un désastre, un exil de ce qui n’est qu’un départ, un châtiment de ce qui n’est qu’une fatalité. (…) Elle se glisse dans les rues vidées par la peste de la haine, secouées dans leurs fondements par le passage des chars d’assaut. (…) La ville sans pitié ignore les crépuscules. Les hommes sont sans destin puisque le monde est sans astres. Antigone part à la recherche de son étoile située aux antipodes de la raison humaine. Le temps n’existe plus dans ce Thèbes privé d’astres; les dormeurs allongés dans le noir absolu ne voient plus leur conscience.

Antigone ou le choix de Marguerite Yourcenar


Les grands mythes continuent d’interroger notre rapport au monde. La figure d’Antigone permet d’appréhender les grandes questions qui nous traversent et par la même, de saisir ce qui nous détermine dans nos actes et nos idées. Antigone est une âme libre et elle se sait seule face à la figure du pouvoir qui impose une atmosphère de soumission et de crainte au coeur de la cité. Elle cherche à tracer son propre chemin en se reliant aux autres, au monde et à l’essence de la vie. Offrant un rituel de passage dans le monde des morts à Polynice malgré l’interdit posé par la loi, Antigone soulève la question plus générale d’une cité qui ne veut plus voir la mort. Antigone nous met face à ce réel qui nous submerge, elle réfute toute emprise à l’ordre des choses, toute soumission face à l’injuste. Bien au-delà de son destin tragique, elle devient une figure de courage, de révolte contre un monde privé de lucidité et d’humanité. Il est terrifiant de constater que la relecture de ce mythe révèle un monde qui court à sa perte en soulignant notamment une impossible réconciliation entre la justice humaine et la justice légale, celle qui est imposée par la cité. Les dysfonctionnements du principe démocratique mis en lumière dans cette histoire rappellent combien il est essentiel de garder toute prudence sur ceux à qui nous accordons le pouvoir. En plaçant notre version du mythe d’Antigone dans un univers dystopique, au coeur d’un désastre, nous recherchons à nous dégager de la figure archétypale d’Antigone pour plutôt révéler ce lien caché, sacré, privé qu’elle entretient avec le monde et duquel nous sommes trop souvent éloigné.
La réécriture du mythe révèlerait une histoire sans âge qui dépasserait l’idée première de la confrontation au pouvoir pour faire naître le sens aigu de la Justice que porte Antigone. Les limites du pouvoir s’en trouvent bouleversées, les lois viriles de la haine fragilisées et l’idée même de la guerre perturbée. Antigone ouvre la voie à l’intégrité qui révèle une féminité authentique, émancipée. C’est cette force intérieure qui nous intéresse parce qu’elle fait entendre une parole profonde, tournée vers l’autre, vers le vivant. En mettant en scène la figure d’Antigone traversée par un chant secret qui la submerge, nous chercherons à retrouver le souffle de la vie, de l’attention au sacré, de la transmission comme une résistance imposée face au désastre qui se présente devant nous.


Betty Heurtebise, Mai 2018

DISTRIBUTION

Jeu : (En cours)
Mise en scène : Betty Heurtebise
Médiation : Aurélie Armellini
Assistante à la mise en scène : Louize Lavauzelle
Scénographie : Damien Caille-Perret
Costume : Hervé Poyedomenge
Vidéo : Valery Faidherbe, Sonia Cruchon
Lumières : Jean-Pascal Pracht
Son : Nicolas Barillot
Construction décor : Jean-Luc Petit
Régie Générale, lumière vidéo : Véronique Bridier
Régie Son : Sylvain Gaillard


Production déléguée : Cie La Petite Fabrique - www.lapetitefabrique.org
Coproduction : Carré - Colonnes - Scène cosmopolitaine - Saint - Médard / Blanquefort, Théâtre des Quatre Saisons - Scène conventionnée musique(s) - Gradignan, recherche de partenaires en cours.
Commande d’écriture à Aurore Jacob dans le cadre du dispositif Compagonnage Auteur - Ministère de la Culture / Drac Nouvelle Aquitaine

 

CONTACT

Direction Artistique : Betty HEURTEBISE - contact@lapetitefabrique.org
Production / Diffusion : Joachim GATTI - joachim.gatti@lapetitefabrique.org / 06 31 43 85 56

Télécharger
DP-CelleQUI.pdf
Document Adobe Acrobat 89.1 KB