À quels enfants allons-nous laisser le monde ?

Jaime Semprun "L'abîme se repeuple" Editions de l'Encyclopédie des nuisances, 1997.

 

Parler de l'Enfance, c'est donner une vision qui tend à une conscience du monde. Je reste convaincue que l'adresse aux enfants et aux adultes est nécessaire parce qu'elle nous permet de revenir sur cette question fondamentale de notre compréhension collective du monde.

Face aux aberrations et monstruosités de notre humanité, nous nous sentons impuissants. L'espace de la création nous offre des occasions étonnantes de multiplier les niveaux lectures pour entrer dans une pensée complexe, riche de sens et de questionnements.

Notre réflexion voyage dans les sphères de la langue et de la poésie par un dialogue entre différentes écritures scéniques qui ouvrent la voie à des questionnements philosophiques. C'est ce positionnement éthique, cette volonté d'observer avec attention ce rapport à soi et au monde qui engage La Petite Fabrique à défendre un répertoire de textes où la question centrale de l'Enfance s'ancre dans des questions d'actualité qui agitent la société contemporaine.

Les poètes et les philosophes nous rappellent que notre part à révéler par le détour de la poésie notre perception du réel reste un engagement poélitique.

 

Nous cheminons vers le sens dans la mesure où nous habitons en poète sur la terre -  Höderlin

 

Betty Heurtebise